Un loisir super créatif qui se réalise avec des bouts de ficelles.

La pointe folle était utilisé à l’époque pour utiliser tout les petits bouts de tissu.  À l’époque victorienne c’est devenu un genre de souvenir où était utilisé un restant de tissu de sa robe de mariage, de vêtements qui nous rappelait de bons souvenirs, ou les retailles de tissu plus luxueux qu’on ne voulait surtout pas gaspillés. On brodait ensuite avec différents points, un genre de ‘showdown’ sur la capacité de l’exécutante.

Je ne m’y étais jamais attaqué auparavant.  Mais le format est parfait pour passer les restants de ruban, les boutons qui s’accumulent et tout ses fils à broder que j’ai mentionné dans un article précédent . En plus je voulais pratiquer ma broderie et faire expérimenter de nouveaux points. J’avais aussi besoin de cintres recouvert pour éviter que mes vêtements tombe par terre. J’ai donc expérimenté mes première pointes folles.

Ce qui me semblait compliqué au début s’avère hautement thérapeutique comme type de broderie.  On part avec un point, en le brodant on pense à notre prochain motif et on se met à bâtir, ajouter, essayer de nouveau points, parfois une scène se crée peu à peu. Le principe est loin d’être minimaliste, la pointe folle à horreur du vide!

Dans mon premier essai, j’ai inclus des fleurs et une coccinelle dans le premier, ça me faisait penser à un jardin. Alors j’ai ajouté un gros bourdon et une toile d’araignée.

pointe folle jardin

Pour mon second essai, j’avais vu cette broderie de chat, j’ai donc ajouté une souris. J’étais toujours dans mon thème de jardin alors j’ai continué avec les fleurs.  J’ai aussi ajouté un peu de dentelle au crochet avec un fil rose que je savais que je n’utiliserais jamais (un peu trop nanane comme rose).

pointe-folle-chat.jpg

J’ai commencé le dernier pendant les grands froids alors un thème plus hivernal s’est imposé.  La broderie est terminé, mais une fois monter sur un cintre j’aime bien ajouter des boutons pour retenir les vêtements avec de petites bretelles qui tombent toujours.

pointe-folle-hiver.jpg C’est vraiment des premiers essais, certaines pointes folles sont de vraies oeuvre d’art!

Quel article vous intéresse le plus? Ceux concernant la récupération de tissus, la broderie ou la confection de vêtements?  Est-ce que des articles sur le projet par étape ou un tutoriel vous serait utile?  Laissez moi vos commentaires svp.

3 réflexions sur “Un loisir super créatif qui se réalise avec des bouts de ficelles.

    • jezanne dit :

      C’est vraiment amusant pour pratiquer différentes techniques. En plus on peut utiliser tout ce qu’on peut trouver dans nos fonds de tiroirs. Rubans, boutons, tout ces objets qu’on trouve trop joli pour jeter mais dont on ne peut se servir car il nous en reste seulement un petit bout.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s